Prière pour la France dictée par le Seigneur Jésus

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

...au frère Marcel Van, le 14 novembre 1945
 

Né en 1928 près de  Hanoï, Marcel Van est un frère rédemptoriste vietnamien.
 
Dès son plus jeune âge, il est bénéficiaire de rapports privilégiés avec le Ciel
et d'apparitions de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, sa "soeur spirituelle",
de Notre-Dame et du Seigneur Jésus, avec qui il vit des dialogues intimes.
 
"J'ai compris que Dieu est Amour 
et que l'Amour s'accomode de toutes les formes de l'amour.
je puis donc me sanctifier au moyen de mes petites actions : 
un sourire, une parole, un regard, pourvu que tout soit fait par amour !"
 
 
En 1955 il est arrêté par les communistes.
Jugé irrécupérable, Van est mis à l'isolement dans un cachot.
Fin juin 1959, atteint de tuberculose et de béribéri,
il est sorti de son cachot et placé dans une salle commune
où il agonisera jusqu'au 10 juillet.
 
Le procès de béatification de Marcel Van, déjà vénérable,
a été ouvert en 1997 au diocèse de Belley-Ars. 
 
 
Cette prière lui a été donnée par le Christ lors d’une apparition, le 14 novembre 1945 :
 
"Petit enfant de Mon Amour, écoute :
Je vais te dicter une prière,
et cette prière, Je veux que les Français Me la récitent :
 
 
Seigneur Jésus,
aie compassion de la France,
daigne l'étreindre dans Ton Amour
et lui en montrer toute la tendresse.
 
Fais que, remplie d'Amour pour Toi,
elle contribue à Te faire aimer
de toutes les nations de la terre.
 
Ô Amour de Jésus,
nous prenons ici l'engagement
de Te rester fidèles
et de travailler d'un coeur ardent
à répandre Ton Règne dans tout l'univers.
 
Amen."

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article