Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une information importante

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Changements d'horaire pour les Messes dominicales
 
A compter du 3 septembre,
la Messe dominicale sera célébrée à 10h30 (au lieu de 11h)
dans nos trois paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé.
 
***
 
Sauf en cas de Messe des familles (cliquez ICI) et de cas particuliers,
la Messe sera célébrée:
 
à la paroisse de Fresnay, en l'église de Fresnay,
à la paroisse de Oisseau
  • le premier dimanche à Fyé,
  • le deuxième à Champfleur
  • le troisième à Ancinnes
  • le quatrième à Bourg-le-Roi
  • le cinquième (le cas échéant) à Rouessé-Fontaine,
à la paroisse de Sougé, la Messe sera célébrée en l'église de Sougé.
 
La Messe anticipée du samedi soir reste à 18h30.
 
Les horaires des Messes du dimanches sont disponibles ICI
 

Partager cet article

Repost 0

15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Et si vous veniez faire la connaissance du Père André...
...autour d'une bonne pizza ?
 
23 collégiens et lycéens se sont retrouvés à la salle Saint-Léonard
pour faire connaissance avec le Père André,
découvrir les propositions pour les jeunes de la paroisse (cliquez LA)
et déguster pizzas et desserts !
 
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
15 septembre : soirée pizza à la salle Saint-Léo'
Toutes les photos sont LA

Partager cet article

Repost 0

10 septembre : le clin d'oeil du dimanche soir

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Une campagne de pub décapante pour le caté
 
 
Et pour les inscriptions au caté dans nos paroisses,
ce n'est pas trop tard : cliquez ICI

Publié dans Humour, Vie paroissiale

Partager cet article

Repost 0

10 septembre : l'homélie de ce dimanche à Fresnay

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Le Ciel, oui, mais pas tout seul !
 
Un peu secoués par la première lecture peut-être ? Et comme le Seigneur y va franco –une première couche puis une deuxième pour que ça prenne bien– rebelote dans l’Evangile. Je résume pour ceux qui auraient pu avoir un petit coup de mou dans les lectures : en tant que catholiques, disciples du Christ, membre de l’Eglise, porteurs de la Parole de vérité, nous sommes invités à une vie exemplaire –glups…– à nous corriger de nos propres défauts, faiblesses, manques, péchés –reglups… Ça, c'est le message en creux. Mais aussi, et ça, c'est le message explicite de ce dimanche, à redresser, si nécessaire, nos frères, à leur montrer leurs défauts, faiblesses, manques, péchés et, le cas échéant à les remettre dans le bon chemin. C’est ce que l’on appelle la « correction fraternelle » qui est un acte de charité.
Vous avez bien compris dans quel esprit cela est vécu : le but de ma vie sur terre, c’est de me préparer au Ciel. Ce pèlerinage ici-bas nous en donne le temps et les moyens, avec la grâce de Dieu toujours donnée. Notre objectif, c’est le Ciel ! Eh bien quand je pèche, quand je pose objectivement une parole, un acte qui est contraire à l’Amour de Dieu, je me détourne de mon but, je ralentis ma course vers le Ciel. D’où cette conversion permanente, pas facile, exigeante, lourde parfois parce que mon humanité est pesante : « L’esprit est fort mais la chair est faible… » C’est là que mes frères et sœurs chrétiens ont un rôle à jouer. Quand saint Paul nous demande de « porter les fardeaux les uns des autres », c’est entre autres à cela qu’il fait allusion. Les parents et grands-parents, les enseignants, les éducateurs le savent bien : il faut parfois redresser le cap, remettre sur le bon chemin, indiquer la bonne
direction et montrer soi-même l’exemple : c’est cela la charité fraternelle. Sauf qu’il faut se coller le tête-à-tête indispensable avec la discussion qui va remettre d’aplomb ; il faut prendre la feuille de papier et le crayon et bien choisir les mots que l’on va envoyer pour que mon frère, ma sœur comprenne son erreur ; il faut réfléchir à deux fois avant de taper sur les touches du clavier pour le petit message internet qui va permettre de revenir sur le bon chemin.
D'abord la discussion personnelle...
Jésus donne un moyen que nous avons entendu dans l’Evangile : d’abord la discussion personnelle, puis, si nécessaire, un ou deux amis en appui et, si la situation ne s’améliore pas, l’aide de la communauté (ce qui signifie très concrètement sa prière, sa supplication, son jeûne pour celui qui s’est détourné du droit chemin –la première communauté chrétienne ne lésinait pas sur l’esprit de sacrifice quand il s’agissait de sauver les âmes. « On ne fait rien sur terre qu’en se consumant » dit un chant scout : les premiers chrétiens ne le savaient que trop bien et ils savaient payer de leur personne). Et enfin, en cas d’échec, l'exclusion de la communauté (re-re-glups...) Cela peut nous sembler dur, mais cette méthode est considérée comme un remède, sans doute amer mais efficace.

 

Cela vaut le coup de s'arrêter un instant pour expliquer une telle rigueur. D’abord il faut marquer le coup : l’Eglise, ce n’est pas une bande de copains, de pote, qui sont contents de se rassembler le dimanche pour chanter dans l’église. Ce sont des frères –frères et sœurs de Jésus, excusez du peu !– qui ont à cœur d’imiter le Christ, Dieu venu sur terre pour nous sauver. Le modèle des chrétiens, c’est le Seigneur Jésus venu combattre le Mal… et nous savons de quelle façon Il l’a fait, n’est-ce pas !? Ensuite, il faut donner le goût de l’Eglise. Celui qui en a été exclu, qui ne peut plus faire partie de la communauté à cause de son attitude qu’il refuse d’amender va faire comme le fils prodigue qui se retrouve seul, à garder les cochons : c’est l’occasion de réfléchir, de rentrer en soi, de faire amende honorable et de revenir… pour être accueilli à bras ouverts. Et vous savez sans doute que lors des grandes persécutions des premiers siècles, à l’époque des empereurs romains païens et sanguinaires, la question s’est posée de façon concrète pour les chrétiens qui, par peur des souffrances et de la mort, avaient apostasié mais ont voulu revenir dans la communauté chrétienne. Il y a eu des discussions tendues pour savoir ce que l’on allait faire de ces « relaps » : rejet, pénitence
exemplaire, mise à l’épreuve, réintégration ? C’est le parti de la miséricorde et du pardon qui l’a emporté… J'en profite pour poser une question -peut-être la question qui fâche : quand les évêques, les prêtres et les fidèles de la Fraternité Saint-Pie-X vont revenir pleinement dans l'Eglise catholique, et y prendre leur place, avec leur style propre, saurons-nous les réintégerer et les accueillir tels qu'ils sont ?
Je veux aller au Ciel, mais pas tout seul : je veux y aller avec vous ! Vous voulez aller au Ciel, mais pas tout seul : avec vos frères ! Alors, ensemble, charitablement, nous nous épaulons, nous nous soutenons, nous nous encourageons. Et parfois, il faut dire les choses, pointer du doigt telle maladresse, redresser telle erreur, dire non au Mal. Merci à ceux qui savent le faire avec charité, dans un vrai but de faire grandir pour que l’arbre donne des fruits encore plus beaux. Ensemble, avançons sur le chemin du Ciel, les yeux résolument tournés vers le Ciel, avec au cœur cet amour premier pour le Christ et Sa loi d’amour. Demandons à Notre-Dame son aide et sa prière pour mettre nos pas dans les siens à la suite du Christ. Amen !

Publié dans Homélie

Partager cet article

Repost 0

10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Le Seigneur est au milieu de nous !
 
Samedi soir :
Messe anticipée à 18h30 à Saint-Aubin-de-Locquenay
 
Dimanche :
Messe à 10h30 à Sougé-le-Ganelon
Messe à 10h30 à Champfleur
Messe à 10h30 à Fresnay
 
Les textes liturgiques sont ICI
 
Le Père André, nouvellement arrivé à la paroisse (cliquez LA),
célèbrera la Messe à Champfleur.
 
A l'issue de la Messe un verre de l'amitié a rassemblé les paroissiens
et a donné à chacun l'occasion de faire davantage connaissance
de notre nouveau prêtre !
10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire
10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire
10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire
10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire
10 septembre : XXIIIème dimanche du temps ordinaire
Verre de l'amitié à la fin de la Messe

Les photos sont LA

Publié dans Vie paroissiale

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>