Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

20 septembre : Saints martyrs de Corée

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Le dimanche -qui permet de fêter la Résurrection du Seigneur Jésus-
prime sur les mémoires et fêtes liturgiques
mais nous n'oublions pas la fêye de martyrs de Corée :
Saints Siméon Berneux, André Kim, Paul Chong
et leurs compagnons martyrs
 
 
La Corée a été évangélisée par les prêtres des Missions Etrangères de Paris
et l'un des premiers évêques était sarthois : saint Siméon Berneux, originaire de Château-du-Loir.
 
 
Depuis quelques années, des prêtres coréens,
de la congrégation des Martyrs de Corée,
sont venus servir dans notre diocèse, 
pour y annoncer la Bonne Nouvelle
du Christ ressuscité.
 
Parmi eux, le Père André Choi,
qui a servi notre paroisse
pendant deux ans !
 
Bonne fête Père André !

Publié dans Spiritualité

Partager cet article

Repost0

19 septembre : Homélie de la Messe anticipée

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Frères et sœurs bien aimés, en principe, là, vous êtes bien remontés, bien énervés –allez, pour les plus placides d’entre vous, au minimum agacés ou interloqués. Comment ? Ceux qui travaillent une heure de temps reçoivent la même somme, la même paie, le même salaire que ceux qui triment depuis le petit matin, que ceux qui, pliés en deux, ont du cueillir le raisin, le mettre dans les hottes, le transbahuter dans les grandes charrettes, conduire les dites charrettes jusqu’au pressoir, déverser les grappes juteuses dans le pressoir, les écraser, les presser pour en tirer tout le jus qui servira à faire le bon « vin qui réjouit le cœur de l’homme » et tout cela sous le grand soleil méditerranéen qui brûle et éblouit !? Tel le Calimero moyen, engoncé sous notre coquille d’œuf, nous avons envie de protester « C’est trop injuste ! » et je sais que c’est votre bonne éducation –et votre foi aussi !– qui vous empêchent de quitter cette église en claquant la porte rageusement !

Parce qu’en fait, ce passage d’évangile, vous l’entendez avec un cœur de croyant, cette parabole de Jésus, vous l’écoutez dans une attitude de foi. Avec le psalmiste, nous pouvons redire avec foi, avec conviction : « Le Seigneur est juste en toutes Ses voies, fidèle en tout ce qu’Il fait. » Cette histoire racontée par Jésus, vous ne la recevez pas au premier degré, avec une mentalité de syndicaliste hargneux, au « mauvais regard ». Vous devinez bien qu’à travers cette parabole, le Seigneur veut nous pousser plus avant : Il nous invite à regarder plus loin que le bout de notre nez…

La clé de lecture, comme très souvent, se trouve dans la première lecture : « Mes pensées ne sont pas vos pensées et vos chemins ne sont pas Mes chemins. » Trop souvent, nous nous faisons un Dieu à notre image, à notre ressemblance : plutôt que de nous élever jusqu’à Dieu, de nous conformer à Sa sainte volonté –c’est bien ce que nous demandons dans la prière du Notre Père : « Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel », n’est-ce pas !?– nous voudrions Le mettre, Le descendre à notre niveau. Dieu aime de façon divine, rétribue de façon divine –et non pas humaine– et Il veut le salut de tous les hommes. Mais Il ne l’imposera pas, nous laissant notre liberté pleine et entière. Alors, comment Dieu nous sauvera ? Humblement, voici ma réponse : je n’en sais rien mais j’ai confiance dans Sa justice et Sa miséricordes infinies. Pour ceux qui sont de Ses disciples, qui essaient de vivre selon Sa doctrine et Son enseignement, nous serons jugés sur notre fidélité, notre engagement, notre implication, notre cohérence de vie. Pour les autres, ceux qui n’ont pas été appelés à travailler dans la vigne, ils seront très certainement jugés sur l’amour qu’ils ont mis dans leur vie – cet amour qui est l’action incognito de Dieu en eux.
 
« L’important est de participer ! » Pourvu que cela marche aussi pour le Ciel !
 
Que le grand saint Jean de la Croix, réformateur de l’ordre du Carmel, me pardonne de le comparer à Pierre de Coubertin, mais leurs phrases fétiches me semblent bien se compléter. Le saint carme prédisait qu’« au Ciel, nous serons jugés sur l’amour » tandis que le rénovateur des jeux olympiques affirmait que « l’important est de participer. » Les ouvriers de la dernière heure se sont mis à l’ouvrage bien tard mais est-ce vraiment de leur faute ? Ils précisent bien que « personne ne [les] a embauchés. » Au moins, ceux-là ont participé et ont été rémunérés au-delà de leur espérance. Mais tous les autres, ceux qui restent en plan ? Je pense à tous ces hommes à qui personne n’a jamais parlé du Christ, à tous ceux qui ne fréquentent pas l’Eglise et qui ne la connaissent qu’à travers ce qu’en disent les media. Par Sa passion du vendredi saint, Sa mort sur la croix et Sa résurrection, Jésus a sauvé tous les hommes, racheté les péchés de l’humanité toute entière : il n’y a pas un homme qui ne puisse être sauvé par le Sang du Christ. C’est une immense tristesse de savoir que parmi les hommes, certains n’entendront jamais parler de Jésus, de Son amour pour les hommes, de Son désir de les sauver du Mal et du péché. C’est le cri de détresse, la grande plainte, de saint Dominique : « Mon Dieu, que vont devenir les pauvres pécheurs ? » C’est le coup de gueule monumental d’un saint François-Xavier dans une lettre adressée à saint Ignace : « Des foules ici [à Goa] manquent de devenir chrétiennes, faute d’hommes qui se consacrent à la tâche de les instruire. Bien souvent, il me prend envie de descendre vers les universités d’Europe, plus spécialement celle de Paris, et de crier à pleine voix […] à ceux qui ont plus de science que de désir de l’employer avec profit : "combien d’âmes manquent la gloire du Ciel et tombent en enfer à cause de votre négligence." »
Mes frères, et nous !? Si comme saint Paul, je peux affirmer que « pour moi, vivre c’est le Christ » et que je mets en application sa recommandation : « ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ », suis-je prêt à témoigner de Jésus, à agir pour Jésus ? Ai-je ce désir d’appartenir toujours plus au Christ et de Le faire découvrir à mes frères incroyants pour qu’à leur tour, ils vivent de la foi, qu’ils partagent le bonheur des catholiques et leur espérance du Ciel ? Le Seigneur embauche, le Seigneur recrute et c’est par nous que Sa voix résonne et appelle ! Une des pistes du synode diocésain est de lancer des fraternités afin de permettre aux fid-les d'un même quartier, d'un même village, de se regrouper, de prier ensemble, de partager sur la Parole de Dieu, d'échanger des nouvelles et de prendre soin des autres. Une vie fraternelle catholique authentique ne peut pas ne pas porter du fruit et attirer nos frères en recherche... Avez-vous lancé une telle fraternité ? Il est de votre devoir de croyants de vivre en croyants et d'en témoigner pour ne pas s'entendre dire en arrivant au Ciel : « Qu'as-tu fais de ton frère ? » Je laisse cela à votre discernement : mon petit doigt me dit que cela devrait animer votre réflexion tout au long de la semaine, n'est-ce pas ?

Publié dans Homélie

Partager cet article

Repost0

19 septembre : Vivent les mariés !

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

Afin de permettre aux paroissiens de partager les joies et les peines vécues
par les habitants de notre territoire,
l'Equipe d'Animation Pastorale a proposé que soient indiqués sur le blog paroissial
les baptêmes, mariages et sépultures célébrés dans nos trois paroisses.
 
Ces annonces sont une invitation à prier pour les familles concernées par ces événements,
en rendant grâce avec eux de l'action du Seigneur dans leur vie
ou en confiant à la Miséricorde divine les défunts
dont les sépultures sont assurées dans nos églises.
 
Aujourd'hui vont se marier devant Dieu pour toujours
Florian HUBERT et Juliette POTOT à 11h en l'église de Saint-Ouen-de-Mimbré.
 
Nous prions pour leur bonheur et leur sainteté !

Partager cet article

Repost0

16 septembre : Début du catéchisme...

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

...à la salle Saint-Léo 
Martine et Marie José, ainsi que l'abbé Gaëtan, étaient présents
pour accueillir les enfants des écoles publiques de Fresnay et Saint-Aubin
qui commencent cette nouvelle année de caté.
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
16 septembre : Début du catéchisme...
Chacun a pu se présenter comme ami du Seigneur Jésus, à l'écoute de Sa Parole
et choisir une parole de vie extraite du récit des Béatitudes.
Une année pleine de joies en perspective !
...et à Ancinnes
Moi aussi, je veux être disciple et ami de Jésus !
 
Avec Brigitte et Damien, prêts à témoigner du Christ !
Les photos sont disponibles ICI

Partager cet article

Repost0

15 septembre : Rentrée du catéchisme...

Publié le par Paroisses de Fresnay, Oisseau et Sougé

...à l'école Notre-Dame-Saint-Joseph
20 enfants sont inscrits pour les rencontres de catéchisme. 
Notre première rencontre s'est déroulé en plein air, sous le préau de la cour de récréation. 
Au programme : les Béatitudes !
15 septembre : Rentrée du catéchisme...
15 septembre : Rentrée du catéchisme...
15 septembre : Rentrée du catéchisme...
15 septembre : Rentrée du catéchisme...
...et à Fyé !
 
La rentrée a eu lieu en petit comité :
six enfants sont inscrits à Fyé
(3 en CE2 et 3 en CM2)...
...et sans catéchiste,
ce qui fait que les enfants vont être orientés
vers les rencontres de catéchisme de Fresnay
(le mercredi de 13h40 à 15h)
ou celles qui se déroulent à Ancinnes 
(le mercredi soir à 18h)

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>